Le Polyhandicap

Affections inclues : polyhandicap, au sens de l’annexe 24ter (Décret n° 89-798 du 27 octobre 1989 remplaçant les annexes XXIV, XXIV bis et XXIV ter - Site éditeur : Adminet) : "Handicap grave à expressions multiples avec déficience motrice et déficience mentale sévère ou profonde, entraînant une restriction extrême de l’autonomie et des possibilités de perception, d’expression et de relation".

Voir pages spécifiques pour : IMC/IMOC, leucodystrophies, maladies lysosomales, encéphalopathies épileptiques. Et les pages troubles associés.

Le polyhandicap n’est pas une maladie en soi, mais une association de déficiences et d’incapacités correspondant à plusieurs types de causes. Ce qui définit le polyhandicap, c’est l’association de plusieurs déficiences (déficience motrice et déficience mentale sévère) ayant comme conséquence une restriction extrême de l’autonomie et des possibilités de perception, d’expression et de relation. La cause précise d’un polyhandicap reste encore inconnue dans près d’un tiers des cas. Les causes repérées, qui sont dans plus de la moitié des cas anténatales, peuvent être séparées en quatre grandes familles : les infirmités motrices d’origine cérébrales (IMOC), les encéphalopathies épileptiques sévères (cf.), les (poly)malformations où les troubles moteurs sont souvent moindres, les maladies évolutives (notamment métaboliques, héréditaires) du système nerveux central.

Les principales atteintes sont :
- Une déficience intellectuelle (sévère par définition) qui entraîne des difficultés d’orientation, de raisonnement, d’acquisitions, mais préserve souvent des possibilités d’expression des émotions, de contact avec l’environnement. Des troubles du comportement (repli, auto-agressivité) peuvent être associés et rendre l’analyse difficile ;
- Des troubles moteurs à type d’infirmité motrice cérébrale, d’hypotonie massive (diminution du tonus musculaire), de troubles de la coordination. Ces troubles entraînent par eux-mêmes des atteintes secondaires (déformations, contractures, positions anormales…). L’atteinte motrice est plus ou moins sévère, avec parfois conservation de la marche mais plus souvent indépendance très limitée (fauteuil roulant, que le sujet ne peut, le plus souvent, manipuler lui-même) ; des troubles de la déglutition sont fréquents ;
- L’épilepsie (dans près de la moitié des cas) qui n’est pas toujours bien maîtrisée par les traitements ;
- Des troubles sensoriels (audition, vision - très fréquents) qui ne sont pas faciles à évaluer du fait des autres déficits.

L’éducation thérapeutique, puis l’accompagnement des sujets polyhandicapés mettent tout spécialement l’accent sur l’établissement d’une communication, d’un contact, d’une relation, en sachant que le langage parlé est toujours utilisé (beaucoup comprennent au moins une partie de ce qui est dit) en veillant aux intonations, et en sachant que toute réponse demande un long délai et donc une patience et une attention soutenues. Des codes de communication spéciaux peuvent parfois être instaurés, faisant appel aux symboles ou parfois au toucher (perception du mouvement, de la respiration…).

L’attention doit également se porter sur les soins de la vie quotidienne : l’alimentation, souvent adaptée en raison de difficultés de déglutition ou de mastication (risque de fausses routes qui peuvent nécessiter le recours à une sonde gastrique) ; les problèmes d’hygiène quotidienne : soins de peau, hygiène dentaire, élimination urinaire et fécale. Enfin, l’éducation motrice et la prévention des complications (déformations…) sont essentielles, faisant souvent appel à des méthodes de stimulation et d’éducation particulières et variées, adaptées à chaque sujet. (Source : L’accompagnement des personnes handicapées motrices. Dr M. Delcey. Ed. APF 2000).


Agenda :

Journées d’études Polyhandicap et IMC jeudi 14 et vendredi 15 novembre 2013 – Communication et soins : la nécessaire interaction pour le bien être de la personne et de son entourage. Plus d’informations :

http://handicap.aphp.fr/journees-detudes-polyhandicap-novembre-2013.


-->

Informations

Vacances.

Deux sites web de l’APF : Le guide de vos vacances : www.vacances-accessibles.apf.asso.fr. (...)

NON

En savoir plus : www.necoutezpasleslobbies.org.

Les numéros verts APF.

APF Des numéros verts d’écoute et de soutien : Des psychologues écoutent et soutiennent les (...)

Retrouvez nous sur Facebook :

APF EI est sur Facebook depuis septembre 2010. (Il n’est (...)

Informations médicales

Les informations médicales de ce site ne peuvent être que générales et en aucun cas des (...)
geodon resperdal in usa more info about vytorin anomaly carbamazepine clonidine in india athletes on zoloft in new york http://www.redligare.org/spip.php?buy=228441 ashwagandha blood pressure tylenol canada more info better than mobic propecia exam flexeril forms cipro flex http://www.redligare.org/spip.php?buy=478633 diclofenac sod dr in new york diflucan natural substitute in france prostititis proscar erythromycin pneumonia treatment motrin advertisements pasquale cipro neto information about pepcid 90 information cozaar 12.5 about atenolol 25mg tablets als celebrex http://www.redligare.org/spip.php?buy=155663 information about sulfa medrol tricor dizziness clonidine delivery information trental electives about detrol family boniva cost generic advair 551 abilify russian adopted actonel boniva comparison amoxicillin for bacteria clonidine sublingual elavil sleep in india propecia finesteride baby tylenol period atenolol 50 markings generic equivalent avelox geodon im http://www.redligare.org/spip.php?buy=795231 more info about allegra lexington ky abilify to zoloft diovan kalpress valsartan information about valtrex schedule tapering off elavil biaxin anti-inflammatory more coumadin toxicity treatment buspar refund in usa melatonin hot flash avodart diarrhea cpt code strattera ponstel advil nasonex without perscription atenolol magnesium calcium oxalate topamax http://www.redligare.org/spip.php?buy=22660 http://www.redligare.org/spip.php?buy=904343 over-the-counter allegra sore throat amoxicillin in new york fast luvox delivery relion ventolin inhaler baclofen versus zanaflex symbicort meq http://www.redligare.org/spip.php?buy=570550 singulair 10 cyklokapron in secaris