Thèse : Scolioses idiopathiques d’angles inférieurs à 25° : dépistage et prise en charge en médecine générale.

En ligne : 28 janvier 2019 par Bonnet J.

2018.

Thèse : Scolioses idiopathiques d’angles inférieurs à 25° : dépistage et prise en charge en médecine générale.

Thèse pour l’obtention du Diplôme D’État de Docteur en médecine.

Présentée et soutenue publiquement Le 16 Novembre 2018 à Bordeaux par Julie BONNET

  • Pdf, 79 pages.

- Site éditeur : https://dumas.ccsd.cnrs.fr.


Résumé :

Contexte : la scoliose idiopathique (SI) est la plus fréquente des déformations rachidiennes avec une prévalence de 2 à 3% chez les adolescents. Son potentiel évolutif et ses complications, parfois importantes, rendent primordiaux son dépistage précoce et son suivi en médecine générale. Cependant, sa prise en charge dans le cas de faibles courbures n’a pas fait l’objet de recommandations récentes. Pourtant, il s’agit des scolioses les plus fréquemment rencontrées en soins primaires.

Objectifs : réaliser une synthèse de la littérature permettant de dégager un consensus sur la prise en charge des SI et en particulier sur celles dont l’angle est inférieur à 25°. Puis élaborer des arbres décisionnels permettant de guider les médecins généralistes (MG) dans la prise en charge globale de ces scolioses en soins primaires. Méthodes : nous avons réalisé une synthèse des travaux de thèses qui évaluaient les pratiques des MG concernant la prise en charge des SI. Les données concernant le dépistage, le diagnostic, les facteurs pronostiques, les traitements et le suivi des SI, en insistant sur celles de moins de 25°, ont fait l’objet d’une synthèse de la littérature.

Résultats : les études de pratiques menées auprès des MG ont révélé un manque d’homogénéité dans la prise en charge des SI. Le dépistage de cette pathologie était généralement bien réalisé par les MG. Cependant, on notait un recours trop fréquent à un avis spécialisé pour le suivi indépendamment de l’angulation de la scoliose. Les données de littérature ont montré que le dépistage, le diagnostic ainsi que la surveillance des SI de moins de 25° étaient du ressort du MG et que l’avis spécialisé était nécessaire uniquement en cas d’évolutivité (ou de scolioses sévères dont l’angle est supérieur à 25°).

Conclusion : les deux arbres décisionnels réalisés dans cette thèse devraient permettre d’améliorer les connaissances des MG sur les SI et les guider dans leur pratique quotidienne afin qu’ils puissent proposer à leurs patients une prise en charge adaptée.




Informations

FAIRE FACE

Un site d’actualité + un magazine pratique  Handicaps invisibles : dépasser les (...)

Cordées - concours 2020 !

Thème de la 13e édition : Beauté Sauvage ! Règlement du concours. Une cordée… C’est un groupe (...)

Coronavirus COVID-19

Cliquer ici : Rubrique

Numéros d’écoute et/ou d’information.

Aller à la rubrique : Numéros d’écoute et/ou d’information - aide à distance...

------- Liens--------------------- APF France handicap.

Voir la rubrique : Autres ressources

Dernière mise à jour

vendredi 10 juillet 2020